Et si on passait au shampoing solide zéro déchet?

On ne va pas se leurrer, passer au shampoing solide n’est pas un geste zéro déchet qui se fait rapidement et simplement.

 

Pourquoi ?

  • Le choix du shampoing solide doit de faire comme le choix d’un shampoing traditionnel c’est à dire en fonction de son type de cheveux.  Et il faut en tester plusieurs avant de trouver celui qui nous convient le mieux, c’est-à-dire celui qui nourrit le mieux ses cheveux et qui les rend aussi beaux, souples et soyeux qu’un shampoing traditionnel.  
  • De plus, il va falloir passer par une phase de transition dite de « décrassage » entre le shampoing traditionnel et le shampoing solide avant de profiter pleinement de l’efficacité du shampoing solide.  En effet, des années de lavages aux shampoings traditionnels contenant des substances agressives comme des sulfates, polymères et silicones, ont pour effet de gainer et graisser artificiellement vos cheveux.   Il va donc falloir passer par cette phase de transition où malheureusement vos cheveux risquent d’être un peu ternes, secs ou gras en fonction de votre type de cheveux.

Nos astuces :

  • Faire un premier shampoing détox avec un mélange de bicarbonate de soude et d’un champoing doux bio ;
  • Bien choisir son shampoing solide : adapté à son type de cheveux et de préférence sans tensioactifs de type Sodium Laureth Sulfate (SLS) ou Ammonium Lauryl Sulfate (ALS) qui peuvent se retrouver également dans les shampoings solides;
  • Alterner shampoing solide et shampoing liquide Bio doux ;
  • Nourrissez vos cheveux une fois par semaine avec un masque nourrissant à base d’huile végétales ou beurre de karaté… que l’on trouve facilement dans les magasins biologiques.

En résumé, passer au shampoing solide n’est pas compliqué mais ne se fait pas du jour au lendemain et nécessite un peu de patience pour trouver son shampoing solide zéro déchet adapté à son type de cheveux