Biocentre de Jeneffe

Le Biocentre de Jeneffe est un centre de compostage de déchets verts dont la capacité annuelle de traitement avoisine les 25.000 tonnes.

Les déchets verts qui y sont traités sont issus des recyparcs, des communes avoisinantes, des entrepreneurs de parcs et jardins, mais aussi des collectes en porte-à-porte dans les communes où elles sont organisées.

Les déchets compostés sont principalement constitués de produits d'élagages, tailles de haies, tontes de pelouse, feuilles mortes et fleurs...

 

En raison de la réalisation de travaux d'envergure sur notre plate-forme de compostage, située à Grâce-Hollogne, nous vous informons que nos installations ne seront plus accessibles aux particuliers amenant des déchets verts, du lundi au vendredi et ce, à partir du mercredi 15 février 2017. Le samedi, par contre, le site restera ouvert de 8h30 à 16h45 pour les usagers particuliers.

Cette fermeture provisoire sera effective jusqu'au 1er décembre 2017.

Dans "l'intervalle, nous invitons les citoyens à se rendre aux recyparcs les plus proches du Biocentre, à savoir ceux de Grâce-Hollogne, Saint-Georges et Flémalle, dans lesquels des aménagements temporaires ont été prévus à cet effet.

Veuillez noter par ailleurs que l'accès au site pour les services communaux déposant des déchets verts ne sera quant à lui pas impacté.

Enfin, la vente de compost aux particuliers, aux indépendants, aux agriculteurs et aux Communes est suspendue jusqu'à la fin juillet à partir du Biocentre.

Intradel remercie l'ensemble des usagers pour leur compréhension



Qu'est-ce que le compostage ?

Le compostage est un processus de fermentation aérobie. Le principe repose sur la dégradation de déchets biodégradables en matières organiques complexes et transformables en humus. Ces matières organiques permettent d'augmenter la capacité de rétention en eau du sol et de générer des matières minérales qui seront absorbées par les végétaux. Grâce au travail d'organismes biologiques en conditions contrôlées, les déchets biodégradables sont convertis en un amendement stabilisé appelé compost.

Quelques avantages du compost :

  • Le compost est une source de matières organiques et d'éléments fertilisants (azote, phosphore, potassium et calcium essentiellement) ;
  • Il allège les terres argileuses et donne une structure au sol en vue d'y implanter des cultures ;
  • Il favorise la rétention d'eau et d'éléments nutritifs utiles aux plantes ;
  • Il protège le sol de l'érosion et de l'acidification.

Les étapes du traitement des déchets verts

1. Le dépôt
Les déchets sont acheminés au Biocentre par camion. Chaque camion, muni d'un bordereau précisant notamment le type de déchets et la provenance, est pesé à l'entrée du site.
Au déchargement, un contrôle visuel permet de s'assurer de la conformité des déchets déposés. 15 à 40 camions transitent chaque jour au Biocentre. En moyenne, 100 tonnes de déchets sont traités chaque jour. Les apports sont fortement dépendants de la saison.

2. Le broyage
Les déchets verts sont broyés tous les jours et placés sur une table. Le broyage reste grossier afin de garantir une structure aérée.

3. L'arrosage intensif
Une fois sur cette table, les déchets sont arrosés abondamment. La matière est ensuite placée en andains, c'est-à-dire sous forme d'amas broyés d'une longueur de 30 mètres, d'une largeur de 5,5 mètres et d'une hauteur de 3,5 mètres.

4. Aération par retournement
Ces andains sont retournés mécaniquement 2 fois par semaine. Une phase d'aération forcée peut être envisagée durant la troisième semaine. Une paire de ventilateurs, connectés à des lignes de tuyaux perforés, sont disposés derrière un mur de soutènement. Ces tuyaux perforés sont installés dans la dalle d'aération sous chaque andain.

5. Maturation
Une fois la phase d'aération terminée, les andains vont être placés sur la dalle de maturation. Pendant la phase de maturation, la matière est entièrement retournée afin de le ré-oxygéner au maximum.

6. Le criblage
Le criblage intervient au bout des 6 semaines de maturation. Cette opération, réalisée à l'aide d'un crible, consiste à séparer la matière en 3 fractions : le compost fini, la biomasse "bois" et les refus. Après broyage, ce refus sera en grande partie réintroduit dans le cycle de compostage ou valorisé sous forme de biomasse grossière.


La récupération du jus de compost

Un réseau de circuit fermé, entre un bassin de lagunage (3.000m³) et la zone de compostage, collecte les jus de compostage, eaux de pluie et de voirie.

Les eaux et jus collectés par ce réseau transitent par 2 citernes, la première permet la décantation des matières les plus grossières, le surnageant est alors pompé vers la seconde citerne qui est vidée dans un bassin de lagunage. En cas de trop plein, les jus de compostage sont évacués vers une station d'épuration de l'A.I.D.E.

Arrosage
L'eau utilisée pour l'arrosage est celle de la lagune. Toutefois, en cas de besoin, une citerne enterrée de 20.000 litres d'eau de ville est disponible.

Contact :
Biocentre de Jeneffe
Chaussée Verte, 25/3 à 4460 Grâce-Hollogne
Tél: 04 250 09 60
Fax : 04 222 46 43


Pourquoi utiliser le compost de déchets verts ?

Le compost est un fertilisant naturel qui peut être utilisé au jardin ou au potager, pour améliorer la qualité de votre sol ou le protéger.

C'est un excellent fertilisant naturel qui peut être utilisé pour les potagers, les arbres fruitiers ou ornementaux, les arbustes, les pelouses, les jardinières et les plantes d'appartement. Dans ce dernier cas, il doit toujours être mélangé avec de la terre ou du terreau.

Le compost peut également être utilisé comme couverture naturelle pour le sol, sous la forme de paillis et constitue ainsi une couche de protection. Cette utilisation permet d'éviter les mauvaises herbes, de protéger votre sol et de limiter l'arrosage.


Comment bien utiliser votre compost ?

La quantité de compost à mélanger varie en fonction des besoins spécifiques de la plante et du type de sol.

Dans le potager :

  • Pour les sols pauvres ou les légumes aux besoins en éléments nutritifs élevés (potirons, choux, céleris, tomates, poireaux, pommes de terre...) : 8 à 10 kg de compost par m².
  • Pour les sols fertiles ou les légumes aux besoins en éléments nutritifs moyens (bettes, laitues, épinards, oignons, carottes...) : 6 à 8 kg de compost par m².
  • Pour les plantes ou légumes aux besoins en éléments nutritifs faibles (plantes condimentaires, haricots, radis...) : 1 à 2 kg de compost par m².

Dans le jardin d'agrément :

  • Pour l'entretien d'une pelouse : répartissez 1 à 1,5 kg de compost par m².
  • Pour planter des arbustes ou des arbres : mélangez 20 % de compost au volume de la terre dans le trou de plantation.
  • Pour traiter les espèces fruitières : répartissez chaque année de 3 à 5 kg de compost par m² sous la surface du feuillage et mélangez superficiellement.

Dans les jardinières et plantes d'appartement :

  • Pour de nouvelles jardinières : ajoutez 30 à 40 % de compost à de la terre saine et aérée.
  • Pour rénover vos jardinières : ajoutez simplement 20 % de compost à la terre existante.

Comme couche de protection :

  • Pour vos potagers : étendez en surface et entre les légumes une couche de 1 cm de compost.
  • Pour vos contours de potagers, vos pieds d'arbres : après avoir décaissé sur une profondeur de 5 cm, placez un carton non imprimé et recouvrez de compost.

Cadre légal

Amendement organique du sol.
Compost de déchets verts.

Teneurs :

  • Matières organiques : > 18% de matière brute.
  • Azote totale ± 1 % de matière brute.
  • P2 O5 : ± 0,3% de matière brute.
  • K2O ± 0,5% de matière brute.
  • pH compris entre 7 et 8.
  • C/N ± 18.
  • Compost hygiénisé et mature.
  • Absence de graines ayant un pouvoir germinatif.

Pour plus d'infos :
info@intradel.be
04 240 74 74