Les DSM - Déchets spéciaux des ménages

Les Déchets Spéciaux des Ménages (DSM) sont des petits déchets toxiques produits au sein des ménages qui nécessitent une prise en charge et un traitement spécifiques dû à leur composition particulière en vue de limiter tout risque pour la santé pour l'homme et l'environnement.

Ils sont collectés dans les recyparcs, dans des conteneurs spéciaux. De là, ils sont acheminés vers des sociétés spécialisées pour un traitement adéquat.

N'hésitez pas à demander un conseil au préposé qui vous accueille à l'entrée.

Quels sont les déchets considérés comme DSM ?

Détergents, détartrants, nettoie-fours, cirages, eau de Javel, ammoniaque, soude caustique, aérosols non alimentaires ou non cosmétiques, thermomètres au mercure, peintures, dissolvants, vernis, colles, résines, antirouilles, décapants, diluants, détachants, piles, batteries, accumulateurs, huiles de vidange, antigel, pesticides, insecticides, engrais chimiques, encres, produits labo photo, radiographies médicales, seringues, tubes néons et même ampoules économiques...

Pourquoi sont-ils considérés comme dangereux ?

Les Déchets Spéciaux des Ménages (DSM) sont dangereux par les effets néfastes qu'ils peuvent avoir sur la santé et sur l'environnement. A court terme, ils peuvent être responsables d'irritations au niveau des yeux, de la peau, des voies respiratoires et causer des maux de tête.

Une exposition à plus long terme peut induire des troubles des systèmes endocrinien et nerveux, voire un risque de cancer. Du point de vue environnemental, même de très petites quantités de substances chimiques suffisent pour contaminer des grands volumes d'eau, d'air ou de terre. Sans oublier que ces produits ont un coût non négligeable.

Comment limiter sa production de DSM ?

Des alternatives sont possibles pour limiter la quantité et la nocivité de ce type de produits. La brochure "Moins de produits dangereux pour moins de déchets spéciaux et moins de pollution..." reprend une multitude de conseils pratiques pour entretenir votre intérieur tout en préservant l'environnement.

Vous pouvez la télécharger ici.

Quelques conseils malins :

  • Nettoyez régulièrement avec un peu d'eau chaude et un nettoyant tout usage afin de prévenir l'accumulation des saletés et d'éviter le recours aux produits agressifs, polluants et coûteux ;
  • Respectez les prescriptions de dosage. Augmentez la dose n'augmente pas l'efficacité. Vous ferez en plus de belles économies !
  • Faites confiance aux produits naturels comme le vinaigre très efficace pour éliminer les dépôts calcaires ;
  • Préférez aussi les produits écologiques ou labellisés (www.ecolabel.be) ;
  • Limitez l'achat et l'utilisation de produits dont l'étiquette comporte un symbole danger ;
  • Aérez ! Une fenêtre ouverte ne suffit pas. Il faut créer un courant d'air pendant 15 minutes deux fois par jour pour éviter la concentration de composés volatils dans votre intérieur, même en hiver !
  • Déposez les emballages de vos produits d'entretien au recyparc ;
  • Utilisez une lavette microfibre : une solution économique (efficace seule, sans détergent), écologique (ne génère pas de déchets), multiusages (attire la poussière, capture la graisse, absorbe les liquides sur toutes les surfaces), d'une durée de vie de 100 lavages.