Les points sur les « i ».

01.12.2017

Les points sur les « i ».

Vous lirez sans doute sur le web ou en l’ayant en mains dans Le VIF de ce 1er décembre une « Une » de couverture qui laisse, à un moment sensible pour les intercommunales, planer un doute quant au positionnement de notre Intercommunale.

« Procès Intradel, les indices de corruption d’Alain Mathot ».

Les points sur les « i » tiennent en ceci :

  • Nommer le procès du nom de notre intercommunale sert sans doute la presse pour lui permettre de vendre d’avantage et l’objectif serait louable s’il ne transgressait pas les limites de l’éthique.  En effet, ce procès nous concerne mais parce que nous nous sommes portés partie civile.  En d’autres termes, si corruption il y a eu (voir le point ci-dessous), nous réclamerons des dommages et intérêts.  En d’autres termes encore, s’il fallait caricaturer notre système judiciaire et juridique, nous sommes du côté des plaignants et non des accusés.  Cela fait une différence significative.
  • Nous sommes un service public et à ce titre, nous défendons des valeurs.  La présomption d’innocence et pour TOUS les inculpés est un point fondamental de notre démocratie et nous tenions à le souligner.

Pour ceux qui n’auraient pas vu/lu cet article, j’imagine que ces lignes vont immédiatement vous donner l’envie d’acheter le magazine.  Tant mieux, la presse est utile et les journalistes font très souvent un travail formidable.

La prochaine fois, gageons que notre Intercommunale sera mentionnée clairement du côté des « personnes » lésées.